skip to Main Content
Mireia Canicio Ena (Terres de l’Ebre)

Ma passion pour la couleur et pour la force de la composition, alliée à une recherche constante de nouveaux cadres et jeux de lumière, me font aimer ce monde plein de questionnements qu’est la photographie. De même qu’un sculpteur ou un céramiste utilise la boue pour réaliser son rêve, les éléments ne sont pas un obstacle pour atteindre mon objectif, c’est pourquoi j’ai souvent dû ignorer des situations extrêmes pour réaliser la meilleure photo possible en recherchant sans relâche ces contrastes, ces ombres et lumières, ces détails et ces expressions, au point que c’est devenu chez moi une véritable addiction.

J’aime expérimenter, et dans chacune de mes images, j’aime à créer des plasticités différentes. Le mouvement comme battement de cœur, la lumière comme outil pour faire émerger l’impossible et pour concevoir une imagerie visuelle.

Journée Nationale 2017, le carrefour de deux artères de la ville de Barcelone constitue la scène de la mobilisation du 11 septembre, journée du oui. Ces deux rues dessinent, avec rue Aragó et le Passeig de Gràcia un grand signe “plus” dans le cadre de la campagne pour le “oui” à l’indépendance et au referendum du 1er octobre
Des affiches dénonçant les violences policières du 1er octobre et portant la mention “Ni oubli ni pardon » couvrent les murs de Girona.
Un groupe de citoyen de Mataró plante des croix jaunes pour » symboliser la mort de la démocratie dans l’Etat espagnol »
Deux moments du “V”. L’avenue Meridiana de Barcelone s’est transformée en “avenue de la république Catalane”. Des milliers de Catalans ont rempli de couleurs les 135 tronçons – autant qu’il y a de sièges au Parlement- qui permettront de porter à la chambre catalane les dix axes de la république Catalane