skip to Main Content
Martin Gallego por Leopoldo Pome-s
Martin Gallego

Martin Gallego (Badalona, 1961) a publié plusieurs livres et guides d’utilisation d’appareils photos. Photographe multidisciplinaire avec une prédilection pour la photographie de nature en gros plan et la photographie de rue, il dispense des formations pour apprendre à se servir du matériel et forme à différentes techniques photographiques. Il a dernièrement été inclus dans le répertoire des photographes du Departament de Cultura de la Generalitat de Catalunya. Il est aujourd’hui ambassadeur de la marque Olympus. Depuis 2012, il privilégie sa présence sur internet plutôt que les expositions physiques. Depuis 2005, il tient un blog pionnier et référent en matière de photographie : martingallego.blogspot.com

Il travaille actuellement sur la série des évènements relatifs au processus d’indépendance en Catalogne, toujours du point de vue des émotions et expériences des gens de la rue.

Ecole Pau Casals, Badalona. Toute la journée du referendum, beaucoup de gens sont restés devant la porte de l’école, car c’était très important pour que les policiers renoncent à retirer les urnes et le mot avait été passé aux voisins. Ces gens récompensaient avec des applaudissements et des sourires les gens âgés ou les gens en fauteuil roulant qui venaient voter. Il faut bien récompenser l’effort!
Barcelona. Le lendemain de la détention des “Jordis” a été organisée la première d’une longue série de manifestations en faveur de leur libération. Les gens ne parvenaient pas à croire ce qu’il se passait, on avait de nouveau des prisonniers politiques.
Avec le gouvernement de la Generalitat supprimé et le parlement dissous grâce à l’article 155, le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy annonce la convocation d’élections en Catalogne pour le 21 décembre. La réponse des gens a été la non-violence et la préparation de ces élections. En Catalogne les urnes ne font pas peur.
Barcelone, manifestation pour l’Ecole Publique. Le gouvernement espagnol ne cesse de menacer le modèle de l’école catalane et une fois de plus, les gens sortent dans la rue pour le défendre. Les conséquences de la mainmise sur la Generalitat par le gouvernement espagnol au prétexte de l’article 155 sont dévastatrices: les investissements cessent, les projets sont paralysés, et la constitution du Gouvernement de Catalogne tel que sorti des urnes le 21 décembre est impossible. L’Europe regarde ailleurs.