skip to Main Content
Dani Codina

« Je suis né à Barcelone le 29 février 1968 et, presque comme tout le monde, j’ai commencé à prendre des photos avec une caméra couleur verte. Celles-ci sont celles qui apparaissent lorsque vous ouvrez une couverture et une caresse qui rit. Lors des premiers voyages, les photos sont venues rappeler les lieux visités et pouvoir expliquer en images ce qu’il ne pouvait pas faire avec des mots.

J’ai commencé à étudier à l’Escola de Fotografia Gris Art et plus tard, je continue avec Image and Sound à entrer dans le monde professionnel par le biais de Vision Agency, où j’ai l’occasion de rencontrer certains des meilleurs photographes de notre maison – et aussi de l’extérieur – et voir le travail au jour le jour.

Au fil des ans, travailler et s’amuser avec des photos ajoute la satisfaction de se faire des amis grâce à la photographie. Certains sont des photographes, d’autres sont photographiés et d’autres, au moins, sont photographiques. Dans mon travail, ce que j’aime le plus, c’est le contact avec les gens, prendre des photos dans lesquelles l’activité humaine est le protagoniste, et même s’il est possible de faire partie du moment. Un pasteur avec son troupeau, des castellers qui font trois des huit ci-dessous, une procession de Pâques, un fermier qui met un olivier … Et en complément, la photographie de paysage, l’architecture, où l’espace , la lumière et le temps prennent une autre importance. « 

Actuellement, Dani Codina travaille en free-lance et a publié ses photographies et reportages en Altaïr, Avui, Découvrez la Catalogne, GEO, Le Géographique israélien, Tout le tourisme, National Geographic Travel, etc. Il a également collaboré avec des médias locaux tels que Barcelone Metropolis Mediterrani, Barcelone Plus, La Veu del Carrer, etc., et a participé à diverses expositions collectives, telles que « Travel Photography » au Laboratorio Pro 40 (1995), l L’exposition itinérante sur les camps de réfugiés de l’Association catalane des amis du peuple sahraoui (1996) ou l’exposition photographique « Els castellers de Barcelona » à l’Ateneu Barcelonès (1999). Certains de leurs rapports sont représentés par l’agence Zoom et sont membres de l’UPIFC (Union des professionnels de l’image et de la photographie de Catalogne).

http://danicodina.cat

(Terrassa 02-12-2018) "Ils ne pourront jamais emprisonner les idées", Jordi Cuixart, président d’Òmnium Cultural, la plus importante entité civique et culturelle d'Europe. Le 1er décembre, Òmnium a installé des stands dans tout le pays pour informer sur la campagne contre le procès des prisonniers politiques et de la démocratie.