skip to Main Content
ÀNGEL GARCÍA (BARCELONA, 1981)

Àngel García est photojournaliste et à ce titre, collaborateur de l’agence Bloomberg. Il se consacre à des reportages documentaires. Depuis 2001, il travaille dans l’audiovisuel. En 2007, il se rend au Cambodge pour un travail plus personnel. Depuis 2013 il travaille sur la situation des migrants en Europe.

Il a réalisé de nombreuses expositions et projections au niveau national et international, parmi lesquelles une projection dans le cadre de Visa Off ( 2008), une exposition à la galerie MasArt de Barcelone (2009), des projections au Festival Photophnompenh, dans le cadre du séminaire de Photographie et de Journalisme d’Albarracín (2009) et du OjodePez PhotoMeeting de Barcelone (2010) ; des expositions aussi :Dr.Nopo Galerie de Valence (2010), GaleriaValid Foto BCN (2012), IX Biennale Xavier Miserachs (2016), Photogenic Festival (2016) et Photon Festival (2017).  Ses photos ont été publiées dans de nombreux médias (Bloomberg, PRI’s, Getty Image, Sipa Press, UPI Agency, Der Spiegel, Washington Post, Wall Street Journal, Financial Times, The Telegraph, Newsweek, CNBC, Huffington Post, La Vanguardia, El Periódico, El Pais, La Directa, etc.). Il a été récipiendaire de la bourse CLIC destinée aux jeunes photographes catalans (2017), de la bourse du Séminaire de Photographie et de Journalisme d’Albarracín, Espagne (2008) et enfin de la bourse CONCOA (2009).
(Geraldine Hope)

En signe de protestation devant l’action policière, la foule a brandi des œillets rouges et jaunes et les a lancés sur la porte où des agents de la Guardia civil et des Mossos d’Esquadra étaient postés. Ce symbole est apparu lors d’autres perquisitions de la Guardia Civil
Clôture de campagne du Partido Popular, le 19 décembre 2017, avec Xavier Garcia Albiol, candidat du PCC à la Generalitat de Catalogne et Mariano Rajoy président du gouvernement espagnol et du PP. Ces élections, convoquées par le gouvernement espagnol, ont vu la victoire des partis indépendantistes et l’échec du PP qui a été le parti qui a reçu le moins de voix.
Le parlement a approuvé ce vendredi avec 70 votes pour, 10 votes contre et 2 votes blancs, la proposition de résolution qui confirme la déclaration d’indépendance signée le 10 octobre par les députés indépendantistes qui affirme que « la République Catalane se constitue en état indépendant et souverain ».